Euthanasie, ou comment se séparer d'un poisson malade ?

Euthanasie, ou comment se séparer d'un poisson malade ?

jess
Créé le il y a 26 jours

Loin de moi l'idée de rentrer dans la polémique d'un sujet très controversé mais nous sommes malgré tout nombreux à nous poser la question sur l'euthanasie d'un poisson afin de lui éviter toute forme de souffrance (dans le cas où le poisson serait sujet à la souffrance, car, oui, des doutes persistent : Est-ce qu'un poisson souffre lorsqu'il est malade, blessé, etc...?). Alors, comment se débarasser d'un poisson et l'aider à partir sereinement ?

La prise de décision

Dans quel cas envisager la séparation ? De nombreux aquariophiles semblent être contre ce type de pratique et je les rejoins complètement lorsque cette dernière est mal utilisée et/ou à des fins de sélections, de reproductions, de surpopulation, d'affaiblissement, de vieillesse, ... en somme, lorsqu'elle est utilisée à des fins inadaptées. Elle n'est, selon moi, à utiliser uniquement en cas de maladie très avancée. Demandez toujours si votre poisson a des chances de guérir et de survivre avant de prendre une telle décision. N'hésitez pas à demander à la communauté et/ou l'avis d'un véterinaire.

Nous avons encore tant à apprendre sur les poissons et leur complexité qu'il n'est probablement pas très utile de s'attarder sur le sujet de la souffrance, d'autant plus lorsque les scientifiques n'arrivent pas à s'accorder, et de fait, sur le fait d'euthanasier ou non un poisson (outre la morale et l'éthique). Une chose est sûre, dans certains cas, lorsque la fin est assurée et qu'il est impossible de faire autrement, mieux vaut écourter une mort lente d'un spécimen irrécupérable.

Par aileurs, pour l'équilibre du bac et le bien être des autres pensionnaires, mieux vaut envisager l'euthanasie du poisson au plus vite plutôt que d'avoir un poisson mort dans ce même bac pouvant impacter la qualité de l'eau (poussée de nitrites) et/ou contaminer d'autres spécimens (par canibalisme). Même si vous maintenez des planorbes, poissons et autres agents mangeurs de poissons morts, ils n'en feront jamais suffisament dans un laps de temps court pour exclure totalement ce risque.

Comment ?

Il existe de nombreuses techniques et méthodes pour tuer un poisson rapidement et sans souffrance, certaines sont plus ou moins acceptées et/ou validées. Ici, je vous laisserai le soin de choisir votre technique en fonction de votre préférence, et parfois, de votre courage. En tout état de cause, n'optez jamais pour les toilettes !

Le congélateur

  1. Placez le poisson agonisant dans un récipient type "tuperware" (pas de verre)
  2. Déposez le récipient avec le poisson dans le congélateur
  3. Patientez sans forcément attendre le gel complet et dans la limite de la résistence au gel de votre récipient dans la mesure où la mort survient assez rapidement. A ce propos, le friogo peut suffir.
  4. Retirez le récipient du congélateur.
  5. Voilà, votre poisson est parti, sans souffrance. Libre à vous de vous débarasser du cadavre comme vous le souhaitez.

Bien que cette technique puisse paraître barbare à première vue et qu'aucune étude scientifique n'ait, à ma connaissance, été menée, il faut se référer au métabolisme des poissons pour comprendre. Un poisson est un animal à sang froid et se voit rapidement, et en douceur, endormi par le froid. Ce phénomène est observé chez de nombreux animaux à sang froid. A ce propos, il est à noter que certains poissons hibernent. Toutefois, il n'est pas improbable, que pour certaines espèces tropicales, une hypothermie aboutissant à un arrêt cardiaque dû au froid puisse accélérer la mort du poisson.

Certains utilisent la technique inverse, en ébouillantant le poisson mais l'eau chaude reste malgré tout assez controversée dans la mesure où elle impacte l'état physique et peut dégager des odeurs.

Le clou de girofle

  1. Placez votre poisson dans un récipient
  2. Déposez quelques gouttes d'huile essentielle de clou de girofle
  3. (Vous n'avez pas d'huile ?) Faites bouillir quelques clous de girofle afin d'obtenir une mixture à verser.
  4. Patientez quelques instants et votre poisson s'endormira tranquillement...

Attention, âmes sensibles s'abstenir sur la lecture de la suite de l'article car les techniques évoquées méritent d'avoir un coeur bien accroché ! Vous pouvez directement allez à la dernière section et nous faire part de vos suggestions !

La décapitation

  1. Sortez le poisson de votre aquarium
  2. Maintenez le à l'aide d'un essuie-tout
  3. Munissez-vous d'un couteau
  4. Tranchez... Cette technique a un effet rapide et instantanné.

Une autre méthode un peu similaire conciste à reproduire la technique des pêcheurs. Il s'agit de donner un coup vif et sec avec le dos d'un couteau sur le dessus de la tête. Il faudra toutefois veiller à ne pas se louper et manquer son coup. Il également possible d'utiliser une paire de ciseaux et de couper au niveau des branchies.

Le choc brutal

  1. Sortez votre poisson de l'aquarium
  2. Déposez le dans une serviette
  3. Enroulez votre serviette
  4. Frappez fort le poisson sur le sol, sur un coin de table, ou autre...
  5. N'hésitez pas recommencer 2/3 fois d'affilé pour être certain que l'opération s'est bien déroulée.

Une autre méthode un peu similaire conciste à "écrabouiller" complètement le poisson, en sautant dessus une fois dans la serviette, en le broyant à l'aide d'ustensils de cuisine, ...

Courage !

Quoi qu'il en soit, il vous faudra toujours un peu de courage, indépendemment de la technique choisie car il n'est jamais simple de se séparer d'un animal. D'autant plus s'il ne s'agit pas d'un poisson de banc et que vous l'avez choyez et maintenu pendant longtemps. Il existe également des produits chimiques vétérinaires pour aider votre poisson à partir en paix et si vous avez un arowana (ou n'importe quel prédateur), vous pouvez toujours lui donner ;) Et vous ? Avez-vous d'autres techniques ?

N'hésitez pas à partager et à réagir !

jess
jess Créé le il y a 26 jours
Voir les sources et remerciements

Fiches maladies

Pour en savoir plus sur les différentes maladies en aquarium, consultez les fiches techniques.

Ceci peut vous intéresser

Voir les articles "faune"
Cet article peut constituer un point de vue propre à son auteur. Veillez à vérifier par vous même l'exactitude, la véracité ou la complétude des informations qui y apparaissent.

4 commentaires

shanganagh-takhisis
shanganagh-takhisis
Je pratique la première solution qui est douce et non contraignante. Je ne connaissais pas le clou de girofle mais un tel empoisonnement est peut-être douloureux pour le sujet. Je trouve les autres méthodes barbares et répugnantes et les utiliser, de mon point de vue, revient à faire montre d'un cruel manque de sensibilité et d'empathie. Il n'en manque qu'une : sortir le poisson de l'eau et le laisser crever d'asphyxie à l'air. Ben oui, quitte à lui en mettre plein la tête, pourquoi se fatiguer à lui faire manger un coin de table... A barbare, barbare et demi...
NakMuay
NakMuay
C’est pas tout à fait la même chose ;D c’est barbare, certes, mais net et sous souffrance... l’asphyxie s’apparenterait plus à de la torture ;D En fait, même le congél je suis personnellement pas fan tant qu’on ne maîtrisera pas la connaissance de nos poissons et de leur métabolisme. Pour preuve l’article sur la souffrance où on voit bien que les scientifiques ont des avis divergents. Du coup... je ne sais pas ;D Le clou je me dis que ça soit le shooter un peu... il faudra peut être même faire un cocktail feuilles de catappa girofle ;D
shanganagh-takhisis
shanganagh-takhisis
@NakMuay C'était de l'ironie, il ne faut pas le prendre au pied de la lettre
NakMuay
NakMuay
@shanganagh-takhisis Oui je sais lol Il y a le méthode chiotte aussi... et blague à part on le voit assez régulièrement sur certains sites... les poissons rouges et les guppies en sont les premières victimes ;) Comme quoi y a plus cruel que d’en faire de la nourriture vivante ;D

A ce propos ne donnez pas vos poissons malades en appétit à d’autres... isolez le au plus tôt afin de ne pas répandre la maladie par cannibalisme dans le cas d’une maladie contagieuse évidemment ;D
Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme