Faire son propre réactif pour test permanent de CO2

Faire son propre réactif pour test permanent de CO2

jess
Créé le il y a 13 jours

La diffusion de CO2, tout un art

La diffusion de CO2, autrement dit, l'injection de gaz carbonique, est essentielle au développement de vos plantes aquatiques pour obtenir de beaux aquariums plantés luxuriants. Le CO2 favorise la pousse des plantes et, au travers de la photosynthèse, permet de prévenir l'apparition d'algues. Toute la difficulté d'une bonne diffusion réside dans le fait que le dioxyde de carbone est très instable dans l'eau dans la mesure où il peut se dégaser assez facilement sous l'effet du courant et du brassage. L'injection de CO2 permet de combler la carence en CO2 qui devrait naturellement être apporté au travers de la respiration des pensionnaires et du process de décomposition.

Généralement, il est plutôt conseillé de diffuser à un taux de 20 à 30 mg par litre. Sous cette barre, les plantes en profitent très peu et la pousse n'est pas optimale. Au dessus, notamment de 40 mg par litre, il y a un véritable risque d'acidose dans la mesure où cela devient néfaste pour les pensionnaires et particulièrement pour les poissons et les crevettes : baisse significative du pH (notamment avec un KH faible, inférieur ou égale à 4) et manque d'oxygène.

Mais alors, comment savoir à quel taux de diffusion de CO2 je suis au sein de mon aquarium ? Je pourrai tout à fait observer mes poissons et s'ils remontent à la surface, il est probable que le taux de CO2 est beaucoup trop élevé. Mais, évidemment, ce n'est pas une bonne solution ! D'abord, parce que l'acidose provient rapidement et ne pardonne pas (mortel), et d'autre part, parce que nous ne sommes pas toujours aux côtés de notre aquarium. Ce n'est effectivement pas une bonne solution, d'autant plus que cela peut laisser des séquelles. Heureusement, il existe des tests de CO2, qu'ils soient permanants ou non.

Ce qui nous intéresse plus particulièrement au sein de cet article, sont les tests de CO2 permanents.

Drop Checker

Il existe de nombreux tests CO2 permanents. Tous les tests permanents fonctionnent de la même manière. En réalité, il est impossible de tester le taux de CO2 dissout de manière permanante et fiable. Les tests CO2 permanents sont en réalité des tests de pH. Prenons, par exemple, un test permanant de type Drop Checker.

Comment ça marche ?

Le Drop Checker, en français, goutte de vérification, est un accessoire d'aquarium, généralement en verre, permettant de contrôler de manière instantannée le taux de CO2 dissout dans l'eau (ou plutôt, le pH).

Sous la surface de l'eau, à quelques centimètres (par exemple, 5cm), le Drop Checker contient un réactif qui ne doit jamais être en contact direct avec l'eau. C'est précisement pour cette raison que les formes proposées sont toutes aussi diverses et variées, arrondies et originales. En effet, il doit y avoir une bulle d'air entre le réactif et l'eau de l'aquarium.

L'interprétation des résultats est assez simple. La couleur du réactif indique approximativement, au travers de 3 couleurs, le taux de CO2 dissout, en tout état de cause, si le taux de CO2 dissout est correct : jaune : trop élevé, vert : taux optimal, bleu : insuffisant

Ce réactif peut parfois être difficile à trouver ou onéreux. C'est tout l'objet de ce tutoriel. Saviez-vous qu'il est possible de créer votre propre réactif de CO2 à moindre coût ? Voyons comment.

Comment réaliser soi-même son test permanent de CO2 ?

Maintenant que nous avons compris que le test permanant de CO2 n'est ni plus ni moins qu'un test de pH, voyons comment réaliser soi-même son propre test permanent de CO2.

Ce procédé est gratuit en partant du principe que vous avez dores et déjà tout le matériel nécessaire. Sinon, le coût est assez minimum dans la mesure où peu de test pH pourra permettre de créer de nombreux tests. Le temps de réalisation est de moins de 5 minutes.

Matériel et consommables nécessaires

  • Test pH en goutte
  • Bicarbonate de soude
  • Eau osmosée
  • Une balance de précision
  • Récipient
  • Eprouvette
  • Verre doseur
  • Bouteille
  • Pipettes
  • Drop Checker

Préparation

  1. Le solution
    Solution DIY réactif CO2, test permanent
    1. Mettre 6.1 g de bicarbonate de soude dans un litre d'eau osmosée pour obtenir un KH de 280
    2. Prélever 10 ml de cette solution
    3. Mélanger à 690 ml d'eau osmosée pour obtenir un KH de 4
    4. Prendre 5 ml de cette solution
    5. Ajouter 3 gouttes de test pH à ce prélevement
    6. Placer le tout dans le Drop Checker conformément au schéma ci-dessus
    7. Il reste 695 ml de solution avec un KH de 4, soit environ 139 tests sous la main pour les prochaines recharges !

    A ce stade, il est bon de savoir que la plupart des test pH utilise comme indicateur coloré le bleu de bromothymol (BBT). Lorsque ce dernier se trouve au sein d'une solution (incolore) au pH < 6, la solution deviendra jaune (forme acide du BBT). A l'inverse, s’il se trouve au sein d'une solution au pH > 7.5, la solution deviendra bleue (forme basique).

    La zone située entre les deux pH est appelée zone de virage. Les formes acide et basique du BBT sont toutes les deux présentes dans la solution et la couleur résultante de cette zone de virage est ni plus ni moins un mélange de bleu et de jaune, à savoir... roulement de tambours : vert ! C'est ainsi que nous obtenons finalement une échelle de couleur en fonction du pH.

  2. Interprétation
    tableau taux de CO2, rapport pH kH, fichier excel xls

    Il devient alors assez facile de comprendre l'importance d'un pH 4. C'est la valeur optimale du kH à laquelle le pH peut varier. Il suffit maintenant de regarder le tableau ci-dessus donnant le taux de CO2 en fonction du KH et du pH (les valeurs visées se trouvent dans la plage verte)

    Comme indiqué précédemment, nous savons que notre réactif BBT est globalement vert pour un pH compris entre 6.6 et 7 (environ). Les valeurs vertes sont optimales pour la croissance et la vigorosité des plantes aquatiques. Il faut donc qu’un niveau correct de CO2 corresponde à cette plage là.

    En observant le tableau, on s’aperçoit que pour un KH de 4, le niveau de CO2 est correct entre 6.6 et 7.2, ce qui correspond assez bien à notre plage précédente. Un excès de CO2 étant plus dangereux qu’une carence, il faut impérativement que lorsque le taux de CO2 est supérieur à un taux critique, supérieur à un taux de 30ppm, le réactif réagisse et change de couleur. C’est exactement le résultat attendu dans cette configuration puisque pour un KH de 4, si le taux de CO2 est supérieur à 30ppm, le pH sera de 6.5. De fait, le réactif deviendra jaune conformément à l’échelle de couleur précédente.

    Vous savez maintenant pourquoi on choisit une solution de 4 dKH et voilà vous avez des recharges de test Co2 à pas cher

Voilà ! Plus de secret ! Vous maitrisez maintenant parfaitement le fonctionnement d'un test permanant CO2 et son réactif, et surtout, vous savez comment faire un réactif CO2 simplement et à moindre coût !

N'hésitez pas à partager et à réagir !

jess
jess Créé le il y a 13 jours
Comment connaître le taux de CO2 dissout dans l'aquarium ?

Ou comment lire et interpréter les tests permanents de CO2 type Drop Checker ? Comme reprécisé au sein de l'article, le taux de CO2, le kH et le pH sont étroitement liés. Pour cette raison, le fait de connaître son kH et son pH permet de déterminer assez précisement le taux de CO2. Des tests en gouttes pour tester pH et KH permettent ainsi de déduire son taux de CO2 à l'aide du tableau au sein de l'article. Par ailleurs, le test permamant est justement là pour vous aider à vous situer et à évaluer le taux de CO2 dissout, en tout temps, sans faire de test. En revanche, il ne vous donnera pas de taux précis. Objectif : rester dans le vert ! Taux optimal pour la croissance de vos plantes et safe pour vos poissons.

Comment connaître le taux de CO2 à ajouter dans l'aquarium ?

Il n'y a véritablement pas de règle pour déterminer le nombre de bulles par minute afin d'obtenir un taux de CO2 suffisant car la diffusion est dépendante d'un certain nombre de paramètres : qualité du diffuseur (taille des bulles), positionnement du diffuseur (courant, aération, oxygénation, ...), la qualité et les paramètres de l'eau (vous l'aurez compris, par exemple, le kH), ... et que chaque aquarium est évidemment unique avec ses propres caractéristiques. Bien que certains aquariophiles recommandent une fourchette approximative de 1 bulle par minute pour 10 litres (20 bulles par minute pour 200 litres), mieux vaut opérer et ajuster par soi-même. Vous pouvez tout à fait vous en inspirer afin de trouver votre propre diffusion optimale. Quoi qu'il en soit, mieux vaut ajuster petit à petit jusqu'à l'obtention des résultats souhaités pour éviter tout risque d'acidose.

Ceci peut vous intéresser

Voir les articles "tutoriels, diy & astuces"
Cet article peut constituer un point de vue propre à son auteur. Veillez à vérifier par vous même l'exactitude, la véracité ou la complétude des informations qui y apparaissent.

Aucun commentaire

Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme