Les coraux

shanganagh-takhisis
shanganagh-takhisis il y a 4 mois

Nous vous proposons de faire mieux connaissance avec les coraux, ces êtres si particuliers, simples et complexes en même temps, arborant des formes étranges et nous enchantant par leurs couleurs variées.

Les coraux sont classés ainsi (simplifié) :

  • Alcyonidés (Octocralliaires) : Sinularia, Sarcophyton, Lobophyton, Dendronephthya
  • Xénidés (Octocoralliaires) : Xenia, Anthellia
  • Stolonifères (Octocoralliaires) : Clavularia, Pachyclavularia, Tubipora
  • Zoanthaires (Hexacoralliaires) : Zoanthus, Parazoanthus, Palythoa
  • Scléractiniaires (Madréporaires) : regroupent les coraux durs
  • Corallimorphaires : Discosoma, Actinodiscus, Ricordea.

LES CORAUX DURS

L’aspect de leurs polypes ressemblent à ceux des anémones mais ils possèdent un exosquelette composé de carbonate de calcium. Ce sont des organismes (sessiles) qui ont besoin de se fixer sur un support pour vivre.

Les coraux cervaux

  • Lobophyllia
  • Trachyphyllia
  • Favia
  • Montastrea
  • Platygyra
  • Colpophyllia
  • Oulophyllia
  • Etythrastrea
  • Goniastre
  • Diploria
  • Leptoria
  • Symphyllia
  • Isophyllia

Ils ont besoin d’un éclairage puissant de type HQI pour leur maintenance ainsi que d’un brassage modéré. Ce sont des coraux à croissance lente mais qui tiennent relativement bien en aquarium.

Le type Favia, ou « favites » peuvent former des colonies entières. Ils sont assez agressifs la nuit à cause du déploiement de leurs polypes afin de capture le microplancton.

Ils se nourrissent de plancton lyophilisé ou liquide (en commerce spécialisé) ainsi que d’artémias, ils ont besoin d’un taux de calcium élevé en permanence. Leur reproduction peut se faire par fragmentation.

Lobophyllia Lobophyllia
Trachyphyllia Geoffroyi Trachyphyllia Geoffroyi
Favia sp Favia sp
Montastrea Montastrea
Platygyra Platygyra
Colpophyllia Natans Colpophyllia Natans
Oulophylla Oulophylla
Erysthrastrea Erysthrastrea
Gosniastrea Gosniastrea
Diploria Diploria
Leptoria Leptoria
Symphyllia Symphyllia
Isophyllia Isophyllia

PLEROGYRA et EUPHYLLIA ou (Coraux Bulles)

Magnifique corail dans lequel certains poissons clowns aiment vivre. Néanmoins leur présence et leur comportement risque de gêner les polypes qui ne peuvent plus s’épanouir. Il faut correctement les nourrir afin de les maintenir dans de bonnes conditions et longtemps. Le brassage doit être assez modéré pour ne pas abimer les polypes et un éclairage puissant est recommandé.

Plerogyra Sinuosa Plerogyra Sinuosa
Euphyllia Ancora Euphyllia Ancora
Euphyllia Cristata Euphyllia Cristata

La reproduction est possible par fragmentation si le corail est parfaitement sain. Il faut penser à bien les nourrir, il n’est pas rare de voir un Plerogyra engloutir une moule entière.

FUNGIA et HELIOFUNGIA

Ces coraux se posent dans le fond du bac, sur la couche de sable et de manière bien horizontale, tels qu’on les trouve dans la nature. Il faut leur éviter des voisins proches car ils sont agressifs et nuisibles aux autres coraux. Ils nécessitent un éclairage très puissant. Il arrive que ce corail se déplace de quelques centimètres s’il n’est pas à son aise. Il se gonfle régulièrement et peut devenir imposant. Il accepte tout type de nourriture marine.

Fungia Fungia
Héliofungia Actiniformis Héliofungia Actiniformis
Héliofungia Actiniformis Héliofungia Actiniformis

L’Heliofungia ressemble un peu à une anémone lorsque ses tentacules sont bien déployés (verts, blancs, roses) et est beaucoup plus fragile que le Fungia. On peut les nourrir avec des morceaux de moules qu’ils adorent ! Ces coraux sont déconseillés aux débutants car leur durée de vie est faible, préférer le Fungia.

CAULASTREA

La Caulastrea est un superbe corail qui nécessite un éclairage puissant de type HQI et un bon brassage. Il est assez sensible aux nitrates. Ce n’est pas un corail très agressif sauf quand il déploie ses petits tentacules transparents la plupart du temps la nuit, afin de capturer du microplancton. Il adore les compléments nutritifs.

Caulastrea Curvata Caulastrea Curvata
Caulastrea Echinulata Caulastrea Echinulata
Caulastrea Furcata Caulastrea Furcata

Idéal comme premier corail, on peut les coincer ou les coller à la pâte époxy dans les interstices de la roche vivante.

GONIOPORA

Magnifique corail mais très difficile à maintenir à long terme. Il a besoin d’un bon brassage (houle) et un éclairage intensif type HQI. L’eau doit être surchargée en nutriments, il est assez difficile de recréer cet environnement en aquarium.

Goniopora sp Goniopora sp

CYNARINA

Cette espèce n’a qu’un polype unique, on pose ce corail en général au fond du bac ou bien à mi-hauteur, il nécessite un bon éclairage et un brassage modéré, tubes supra-actiniques fortement recommandés. On trouve le plus souvent le Cynarina Lacrimalis de couleur marron, rouge, rose ou vert… Il apprécie de petits morceaux de moule ou de poisson de temps en temps. Il est résistant mais n’est pas souvent disponible dans le commerce aquariophile. On évitera de le mettre dans le flux d’une pompe.

ynarina Lacrimalis ynarina Lacrimalis

TURBINARIA

HQI indispensable avec un complément de tube supra-actinique. Ce corail doit être sain à l’achat et ne présenter absolument aucune nécrose car cela veut dire qu’il aura été mal collecté. A inspecter sous tous les angles lors de l’achat. On le nourrit la nuit lorsque les polypes sont bien épanouis. Il faudra un brassage puissant pour le maintenir correctement.

Turbinaria Reniformis Turbinaria Reniformis

TUBASTREA

Ce corail se place sous un fond rocheux ou à l’ombre de préférence, il nécessite néanmoins un bon brassage. Il faut le nourrir le soir lorsque les polypes sont bien ouverts. Il accepte tout type de nourriture planctonique.

Tubastrea Aureus Tubastrea Aureus

ACROPORA, MONTIPORA, SERIATOPORA et POCILLOPORA

Depuis quelques années, c’est l’Acropora qui a la faveur des aquariophiles marins, on trouve maintenant dans le commerce des tas de boutures, plutôt chères…

La famille des Acroporas fait partie des plus majestueux coraux et, avantage, ils se bouturent assez bien d’où leur succès. A mettre obligatoirement sous HQI, un brassage très puissant et un réacteur à calcium.

Les couleurs sont : bleu, rouge, rose, violet, vert, brun, orange, jaune mais ils sont encore très chers à l’achat.

Acropora Spathulata Acropora Spathulata
Montipora Montipora
Seriatopora Hystrix Seriatopora Hystrix
Seriatopora Caliendrum Seriatopora Caliendrum
Pocillopora Elegans Pocillopora Elegans

PORITES

Ce corail fait partie de la famille des coraux constructeurs (scléractiniaires). Ils ont de tout petits polypes et sont la plupart du temps associés avec des petits vers ressemblant à des petits sapins de Noël ! (Spirobranchus)

Porites Porites
Spirobranchus sp Spirobranchus sp

Malheureusement, c’est un corail difficile à tenir dans le temps car il est facilement envahi par les algues. Il doit être placé sous un brassage puissant et un éclairage HQI.

Il est également totalement incompatible avec les chelmons qui dévoreront les petits vers. Incompatible également avec la plupart des poissons papillons.

Chelmon Rostratus Chelmon Rostratus
Chaetodon Meyeri Chaetodon Meyeri

PECTINIA

Corail superbe demandant un éclairage puissant et un brassage de moyen à fort. Il ne faut pas le mettre à l’ombre. Très difficile à trouver.

Pectinia Alcicornis Pectinia Alcicornis

LES CORAUX MOUS

SARCOPHYTON

« LA » star des coraux mous, les Sarcophytons, font partie de la grande famille des « coraux cuirs ». Ce sont des coraux à croissance rapide.

Les Sarcophytons muent régulièrement et leur croissance en aquarium peut devenir spectaculaire si les conditions de maintenance sont optimums, il n’est pas rare de trouver des spécimens de plus de 50 cm, y compris dans le commerce.

Ces coraux sont parfaitement recommandés aux débutants mais ils nécessitent une lumière puissante pour croître. Cet éclairage peut être à base de T8 ou T5, un brassage énergique de l’eau afin de libérer leur mucus, un taux de calcium élevé ainsi que quelques apports de magnésium et d’iode.

Sarcophytons Sarcophytons
Sarcophytons Sarcophytons

Ce corail peut parfois être utilisé en remplacement d’une anémone pour un couple de clown dans un bac communautaire. Le corail ne sera que peu gêné par les clowns mais au moins, les autres coraux ne risquent pas d’être brûlés par l’anémone.

Le Lobophytum fait partie de la même famille que le Sarcophyton auquel il ressemble. Il nécessite d’ailleurs le même type de maintenance. Une seule exigence : très peu de nitrates !

Lobophytum Sp Lobophytum Sp

ACTINODISCUS, DISCOSOMA et RICORDEA

Coraux idéaux pour les débutants, ils sont robustes et se reproduisent facilement.

Le brassage doit être moyen de façon à ne pas les arracher de leur pierre. Les espèces bleues seront placées un peu à l’ombre. D’une manière générale, on les pose souvent au fond du bac.

Il en existe des verts, bruns, bleus, rouges, marrons, à points, à rayures et à poils !

Dans tous les cas, il faut leur fournir un complément d’iode de temps en temps et une eau de bonne qualité.

Amplexidiscus Fenestrafer Amplexidiscus Fenestrafer
Discosoma Mutabilis Discosoma Mutabilis
Discosoma sp Ultra Rouge Discosoma sp Ultra Rouge
Ricordea Yuma Ricordea Yuma
Ricordea Florida Rainbow Ricordea Florida Rainbow

CLADIELLA, DENDRONEPHTHYA, NEPHTYGORGIA, CHIRONEPHTYA, SIPHONOGORGIA et LITOPHYTON

Ces coraux sont assez difficiles à tenir, surtout les Dendronephthya et ne sont pas conseillés aux débutants. Cependant, on trouve parfois des espèces extrêmement résistantes. Ce sont en général les Cladiellas » qui tiennent le mieux. Il faut un bon brassage, un bon écumage et beaucoup de lumière pour les maintenir dans le temps. On peut les garder des années. Attention tout de même, les cladiellas peuvent se propager très rapidement et envahir totalement un bac. Par chance, ce corail se bouture très facilement et est idéal dans un biotope de la Mer Rouge.

Cladiella Cladiella
Dendronephtya Dendronephtya
Nephtygorgia Nephtygorgia
Chironephthya Chironephthya
Siphonogorgia Siphonogorgia
Litophyton Arboreum Litophyton Arboreum

SINULARIA

C’est un corail assez résistant et relativement facile à tenir en aquarium. Elle nécessite quand même un bon éclairage HQI pour compléter le spectre lumineux et d’un bon brassage pour l’aider à se débarrasser de son mucus.

Dans l’ensemble, toutes les espèces de Sinularia ont un développement rapide et il convient de leur laisser un peu de place pour qu’elles puissent s’épanouir.

Sinularia sp Sinularia sp
Sinularia Brassica Sinularia Brassica
Sinularia Asterolobata Sinularia Asterolobata
Sinularia Digitata Sinularia Digitata

XENIA et ANTHELLIA

Ce sont de magnifiques coraux, ils sont assez difficiles à tenir dans le temps. Il faut un bon brassage en veillant à ce que le flux ne soit pas trop agressif pour les polypes. Un brassage de type « Stream » (houle ou marée) et pulsé leur conviennent.

Leur durée de vie est malheureusement limitée en aquarium, pour l’instant, sauf exception car quand ils se plaisent, ils peuvent coloniser tout ou partie de l’aquarium et assez rapidement…

Xenia sp Xenia sp
Anthelia Glauca Anthelia Glauca

ZOOANTHUS, PALYTHOA et PARAZOOANTHUS

Excellents pour les débutants, leur maintenance est relativement facile. Il faut bien les surveiller car il y a une menace : un escargot ! L’Heliacus. Cet escargot blanc à rayures noires est un prédateur de ce type de corail dans le milieu naturel. Les coraux sont souvent importés avec ces hôtes indésirables. L’élimination manuelle est simple, intervenir la nuit (avec une lampe rouge), ils sont plus faciles à repérer.

Héliacus Variegatus Héliacus Variegatus
Héliacus Variegatus Héliacus Variegatus

Le Parazooanthus est idéal en nano-bac et attention à certains poissons-anges ou certains poissons-papillons qui aiment « taper » de temps en temps sur les polypes.

Chaetodon Semilarvatus (Poisson-papillon citron) Chaetodon Semilarvatus (Poisson-papillon citron)
Pomacanthus Imperator (Poisson-ange Impérial) Pomacanthus Imperator (Poisson-ange Impérial)

Ces coraux ont besoin d’ajouts d’iode de temps en temps, de calcium et de magnésium, on peut les mettre dans le fond du bac et dans les zones d’ombre. Ils aiment aussi les zones bien éclairées.

Zooanthus Zooanthus
Palythoa sp Palythoa sp
Parazooanthus sp Parazooanthus sp
Parazooanthus Gracilis Parazooanthus Gracilis

CLAVULARIA et PACHYCLAVULARIA

Leur reproduction se fait par le cisaillement d’une excroissance. Leur place est de préférence sur le fond du bac. On peut aussi les disposer au milieu du bac ou en surface en les acclimatant doucement à la lumière. S’ils se plaisent, ils poussent très très vite ! Il leur faut donc beaucoup de place.

Les polypes sont souvent vert iridescent (Violacea), ou marron et parfois même des blancs. L’eau doit être impeccable sinon les polypes ne sortent pas et ils peuvent rester enfouis plusieurs jours. Ils peuvent pousser sous un éclairage T5 ou même T8 en quantité. Des apports de calcium et de magnésium sont recommandés.

CLAVULARIA et PACHYCLAVULARIA
CLAVULARIA et PACHYCLAVULARIA

POUR FINIR

Il faut savoir que pour toutes les espèces que nous vous avons présenté, une seule photo ne leur rend pas justice. Chacune d’entre elle se décline en couleurs, en formes, en caractère et en particularités, ce qui les rend individuellement uniques.

N'hésitez pas à partager et à réagir !

shanganagh-takhisis
shanganagh-takhisis il y a 4 mois
Voir les remerciements

Types de coraux

Il existe différent type de coraux mais ils peuvent globalement être catégorisés en deux catégories : les coraux durs, et les coraux mous.

Ceci peut vous intéresser

Voir les articles "faune"
Cet article peut constituer un point de vue propre à son auteur. Veillez à vérifier par vous même l'exactitude, la véracité ou la complétude des informations qui y apparaissent.

2 commentaires

NakMuay
NakMuay
Merci !
shanganagh-takhisis
shanganagh-takhisis
Avec plaisir !
Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme