Plantes et nutriments

Plantes et nutriments

Minipote768
Créé il y a 2 mois
Modifié il y a 2 mois

Introduction

En aquariophilie, pour avoir une croissance optimale, une plante aquatique a besoin d’eau, de lumière et d’éléments nutritifs.

Les principaux éléments nutritifs dont la plante a besoin sont l’azote, le phosphore et le potassium. Ils font partie des éléments dont la plante a besoin en grande quantité. Ils sont à l'origine des carence constatées les plus fréquentes.

La plante puise également des éléments indispensables en plus petites quantités comme le calcium, magnésium, soufre, ... et des oligo-éléments en plus petite quantité comme le fer, manganèse, zinc, cuivre, bore, molybdène...

Un oligo-élément est un sel minéral utile et nécessaire au cycle de vie d'un organisme, en quantité très faible.

N, P et K : principaux éléments nutritifs

L’azote (N) est le moteur principal de la croissance. Il participe principalement au développement du feuillage et des parties aériennes des plantes. Si les plantes manquent d’azote, elles sont plus lentes à se développer et auront tendance à avoir des couleurs plus pâles que leurs couleurs originelles.

Le phosphore (P) stimule le développement des racines, la floraison et la fructification. Si les plantes manquent de phosphore, leur feuillage en carence devient foncé, rouge ou marqué de tâches rouges à brunâtres. La floraison est ralentie, le feuillage peu garni et la plante sera dans l'incapacité à produire de nouvelles feuilles ou des fruits.

Le potassium (K) est utile à la circulation de la sève et à l’assimilation des éléments nutritifs par les plantes. Il améliore leur résistance aux maladies, il renforce la couleur et participe activement à la maturation du feuillage et des fruits.

Les autres éléments nutritifs

Au delà de ces trois éléments essentiels pour la croissance des plantes, de nombreux éléments et oligo-éléments présents sous forme de traces dans nos eaux et fertilisants, ont aussi une importance primordiale et un rôle dans le développement et la santé des végétaux.

Le magnésium (Mg)

Cet élément est l’un des constituants de la chlorophylle et joue, par conséquent, un rôle essentiel dans la photosynthèse. Le magnésium est présent couramment dans l’eau de ville (Magnésium + Calcium = GH) et dans de nombreux engrais liquides en petites quantités (entre >0.1 et 0.6%), outre les engrais spécialisés et ciblés pouvent avoir des concentrations plus élevées.

Le calcium (Ca)

Le calcium est un élément nutritif indispensable aux végétaux. Généralement présent dans l’eau, il est prélevé sous forme Ca++ par les racines. Ses fonctions principales sont de participer à la constitution des parois cellulaires des plantes en les rigidifiant et d’activer différentes enzymes dont la nitrate réductase assurant la réduction du nitrate en ammonium dans les feuilles.

Contrairement au potassium, le calcium est moins mobile dans la plante. Son transfert à des organes de réserve ou des zones de croissance peut être trop lent et induire des symptômes de carences localisées.

Le Fer (Fe)

Le fer (Fe) fait partie de la famille des micro-nutriments, ce qui signifie qu'il est requis par les plantes en plus petite quantité que les nutriments primaires ou secondaires. Cependant, le fer est très important pour la santé et la croissance des plantes car il entre dans la composition de plusieurs enzymes et de certains pigments.

Il est essentiel à la photosynthèse et n’est pas mobile au sein de la plante, les carences sont donc fréquentes et marquées sur les nouvelles feuilles.

Le soufre (S)

Le soufre est un constituant important des acides aminés et des protéines, et il joue également un rôle important dans l’assimilation des vitamines par les végétaux. Le soufre est essentiellement assimilé par les végétaux à partir des sulfates. Il est en général peu contenu dans nos eaux et doit être apporté en complément. On le trouve notamment dans les engrais minéraux (engrais « trace »).

Le cuivre (Cu)

Le cuivre active certaines enzymes des plantes, lesquelles jouent un rôle dans la synthèse de la lignine (partie boisée d’une plante), en plus d’être essentiel dans plusieurs systèmes enzymatiques. Il est également requis dans le processus de la photosynthèse, est nécessaire à la respiration des plantes et aide au métabolisme des glucides et des protéines. Le cuivre sert aussi à intensifier la couleur des fleurs. On le trouve notamment dans les engrais minéraux (engrais « trace »).

Le bore (B)

Les plantes n'ont pas besoin de grandes quantités de bore mais si elles en manquent, de sérieux problèmes de croissance peuvent survenir. Le bore est utilisé avec le calcium dans la synthèse des parois cellulaires et est essentiel à la division cellulaire (création de nouvelles cellules). Les besoins en bore sont beaucoup plus élevés pour la croissance reproductive : il aide à la pollinisation et au développement des fruits et des graines. Il joue également un rôle dans la translocation des sucres et des glucides, le métabolisme de l'azote, la formation de certaines protéines, la régulation des niveaux d'hormones et le transport du potassium vers les stomates (ce qui aide à réguler l'équilibre hydrique interne).

Les autres oligo-éléments

Le zinc, le molybdène, le vanadium, le nickel ou le manganèse sont également des éléments importants pour les équilibres métaboliques des végétaux. Ces éléments sont nécessaires en très petites quantités, et la plupart du temps, ils sont présents dans le sol ou dans l’eau de façon suffisante pour subvenir aux besoins des plantes. Cependant un apport de temps à autre avec engrais trace peut couvrir les potentielles carences.

Les phytohormones

Les phytohormones sont un groupe de composés naturels qui jouent un rôle crucial dans la régulation de la croissance des plantes dans un large éventail de processus de développement, y compris la division cellulaire, la formation et l'activité des méristèmes des pousses, l'induction de l'expression des gènes de photosynthèse, la sénescence des feuilles, la mobilisation des nutriments, la germination des graines, la croissance des racines et la réponse au stress.

Les phytohormones favorisent également l'absorption des minéraux et améliorent la résistance aux maladies.

Bon à savoir

Un KH trop élevé empêche l’assimilation du CO2 par les plantes. Un GH trop élevé ‘stocke’ du calcium dans les nervures de la plante, ce qui peut obstruer les canaux par lesquels celle-ci assimile les micro-éléments comme le fer. Pour ces raisons, en bac planté, il est recommandé d’avoir un KH compris entre 1 et 6 et un GH n’excédant pas 15. Le rapport idéal est KH = 75% du GH.

N'hésitez pas à partager et à réagir !

Minipote768
Minipote768 Créé il y a 2 mois
Modifié il y a 2 mois
Cet article peut constituer un point de vue propre à son auteur. Veillez à vérifier par vous même l'exactitude, la véracité ou la complétude des informations qui y apparaissent.

4 commentaires

philippe-rolland
philippe-rolland
maintenant je me met à aimer les plantes!!
Minipote768
Minipote768
ahahah merci bien
Anonyme
Anonyme
MarleneMLX
MarleneMLX
Merci pour l'article
Minipote768
Minipote768
de rien :)
Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme