Reproduction de Caridina Multidentata (japonica) : la Méthode Logemann !

JinhGabin
JinhGabin il y a 4 mois

Nous allons aborder la reproduction de Caridina Multidentata (Ex–Japonica) selon la méthode Logemann (Ce sont Carsten et Frank Logemann qui ont établi ce procédé). Ce n’est peut-être pas la meilleure méthode mais elle me parait intéressante de l’aborder.

Voici le journal de bord sur 44 jours, de la reproduction étape par étape ! Ainsi que leurs impressions !

La préparation

Nous utilisons un bac de 54 Litre (1) éclairé par un tube fluorescent de 15 Watt (2). Le bac est placé dans la salle de bain ou dans un coin sombre sans lumière directe du soleil (3). Celui-ci est rempli d’un mélange de 50% d’eau provenant du bac communautaire et de 50% d’eau du robinet (4). La période d’éclairage peut aller de 11h jusqu’à 23h (5). Nous n’utilisons pas de chauffage (6). La température de l’eau est d’environ 22°C (Température ambiante).

Explications

  • (1) Nous avons effectué des essais avec des bacs plus petits de 5 et 10 litres mais les résultats n'ont pas été concluant. Nous n’avons jamais tenté avec des bacs de plus grand volume.
  • (2) Nous avons essayé plusieurs type de tube fluorescent pour l’éclairage, aucune amélioration ni aucune détérioration du processus n’a été observé. Nous avons essayé avec les tubes Flora Grow, Dennerle Amazon day, Marine Glow, Sun Glow et Sylvania Aquastar.
  • (3) Nous avons effectués 3 tentatives de reproduction avec des bacs qui se trouvait près d’une fenêtre et celles-ci ont toute échouées, ceci n’étant pas très significatifs car trop peu de tentatives. Cependant dans ces bacs, la population d’algues à trop vite augmenté, nous avons donc évité les endroits avec lumières directes.
  • (4) L’utilisation d’eau osmosée a permit une très nette amélioration. Il est donc recommandé d’utiliser de l’eau osmosée pour ceux qui ne dispose pas d’une excellente eau du robinet. D’autres essais avec 100% d’eau du robinet et 100% d’eau provenant du bac communautaire n’ont présenté aucune amélioration.
  • (5) Avec ces paramètres d’éclairage, nous n’avons pas atteint la population d’algues nécessaires, avant l’éclosion des œufs, nous sommes donc passé à 24h d’éclairage. Il faut augmenter le temps d’éclairage de façon à faire proliférer les algues vertes rapidement jusqu’au moment où on ne puisse plus rien voir à 1cm dans l’aquarium. Aucune nouvelle souche d’algue n’a été introduite depuis.
  • (6) Au départ, nous avons toujours maintenu la température de nos bacs à 25 degrés à l’aide d’un thermoplongeur, mais nous l’avons retiré. La température à chuté à 20°C, cependant il n’y eu aucun changement sur notre taux de réussite, c’est pourquoi nous pensons qu’il est inutile de chauffer. Nous avons entendu dire que, pendant la nuit, les zoés seraient attirées par la lumière émit du témoin de chauffe du thermoplongeur, et qu'elles finiraient par se brûler, cependant nous n’avons pas observé ce phénomène.

bac séparé en deux parties pour la reproduction de japonica

Bac de reproduction séparé en deux parties

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessus, nous avons un bac séparé en 2 parties, permettant d’effectuer plusieurs tentatives au même coût. Nous ne recommandons pas forcément un bac trop grand, l’avantage d’un grand bac serait certainement la stabilité des paramètres, même séparé en deux, soit 27 litres, le bac est trop grand pour une femelle grainée.

Le bac est équipé d’une ou deux plantes en plastique, et un demi-pot en terre cuite permettant à la femelle de se cacher mais également d’un bulleur dont le tuyau d’air sera fixé au fond par une ventouse, les bulles sont ajustées de manière lente de façon à ce qu’on puisse les compter (7). Patientez ensuite 2 à 3 semaines.

Après cette période, des algues vertes et brunes ont dû faire leur apparition sur les vitres (photo en bas). Nous effectuons maintenant un changement d’eau d’environ 1/3 du volume. On recherche une femelle grainée (on reconnaît la maturité des œufs à leurs couleurs brunes foncée) et nous la mettons dans le bac.

Ensuite, il faudra patienter car cela prend environ 4 à 5 semaines avant l’éclosion des larves. Si cela prend plus de temps, il est possible que les petits ne se soient pas bien développé et il sera très difficile de les faire grandir après l’éclosion. Nous avons déjà eu une femelle dans laquelle les petit ont éclos après 8 semaines, le délai était tellement important que seulement un jour après l’éclosion, la femelle avait déjà développé d’autres œufs. Une telle portée peut être oubliée. A ce stade, la femelle est nourrie de 3 granules tous les 3 à 4 jours. On effectue un changement d’eau toute les semaines (environ 1/3).

Explications

  • (7) L’utilisation d’une pompe à air (bulleur + pierre) n’a pas amélioré le système, de même que la suppression de tout brassage d’eau.

Utilisation d’une pompe à air pour la reproduction de japonica

Bac de reproduction avec croissance d'algues

Les étapes

Jour 1

Les petites zoés sont là ! (Elles arrivent la plupart du temps pendant la nuit). Sur la photo ci-dessous, on peut apercevoir le bac fourmillé de zoés, dont l’apparence ressemble à de petites virgules. La femelle peut délivrer jusqu’à 1000 larves, mais peut-on exactement en compter le nombre ? Pas de panique, les larves peuvent survivre jusqu’à 5 jours en eau douce.

Les larves pour la reproduction de japonica

Les larves dans le bac de reproduction

Dans le bac, on y trouve également l’exuvie de la femelle, qui sera retiré ainsi que les décorations et demi pot de fleur après l’expulsion des larves.

Les vitres du bac devraient être pleines d’algues brunes et vertes sur une surface dense pour la reproduction des japonica

Les vitres du bac devraient être pleines d’algues brunes et vertes sur une surface dense

On applique ensuite la méthode Logemannienne qui consiste à introduire directement le sel dans le bac, la méthode est certes un peu brutale. On verse le sel de mer (8) directement dans le bac (Photo ci-dessous) et on remue doucement avec une baguette (9). L’eau devient laiteuse (Photo ci-dessous)

Méthode Logemannienne qui consiste à introduire directement le sel dans le bac

Méthode Logemannienne qui consiste à introduire directement le sel dans le bac

Explications

  • (8) Nous utilisons le sel de mer de Tropic Marin (Serasalt ou RedSea Salt) Nous avons également essayé avec du sel standard à deux reprise,sans succès.
  • (9) De nombreuses tentatives de léger salage ou en dissolvant le sel dans un seau pendant 24h avant, ont permit une amélioration.

Il faut alors quelques minutes pour que la totalité du sel soit dissoute. Vous pensez avoir tué toute les larves avec cette action mais ne vous inquiétez pas. Lorsqu’il n’y aura plus de mouvement d’eau et que tout est calme, vous pourrez apercevoir de nouveau, les larves nager au centre contre un courant léger. La salinité est appliqué à 25 grammes/ litre (10). On ajoute ensuite 15 gouttes de Liquizell pur en espérant que tout sera bon (11). Lorsque les lumières s’éteignent, toutes les larves se déplacent dans un coin, attiré par la lumière dans l’appartement (12).

Dissolution du sel dans le bac de reproduction de japonica

Dissolution du sel dans le bac de reproduction de japonica

Explications

  • (10) Nos essais avec un taux de salinité à 34g/l mais également avec un taux à 17g/l ont bien fonctionné. Nous considérons que le taux n’est pas très important, c’est pourquoi nous avons choisi une valeur intermédiaire.
  • (11) Nous avons expérimenté d’autres type d’alimentation tel que la levure, le phytoplancton, la nourriture en flocons, du Protogen (concentré d’infusoire) et du Mikrozell (nourriture pour artémia). Mais la Spiruline et le Liquizell donné en alternance ont donné de meilleurs résultats.
  • (12) Nous pensions qu’il devrait toujours y avoir une petite lumière de façon à ce qu’il n’y ait pas d’obscurité totale afin d’imiter le clair de lune, ainsi les zoés ne seraient pas toute rassemblées au même endroit. Cependant cela n’a pas amélioré le taux de réussite.

Jour 2

Excités, on saute du lit pour voir comment vont les petites, mais il n’est que 11h du matin et l’éclairage ne s’est pas encore mit en route. Bien sûr vous pouvez tout de même allumer l’éclairage pour vérifier, cela n’est pas dérangeant pour les larves

Si tout va bien, les larves nagent en direction de la lumière et après un court instant, elles se retrouvent toute dans la zone médiane à mi-hauteur. Si les larves nagent de façon étrange, d’une manière courbée, c’est que tout va bien (voir photo ci-dessous) et qu’elles se nourrissent bien.

Zone médiane à mi-hauteur dans le bac de reproduction de japonica

Zone médiane à mi-hauteur

Si les larves dérivent de façon immobile, ou se contracte au sol, ce n’est pas bon signe.

Il est évidemment normal d’avoir quelques pertes les premiers jours, ce qui est important, c’est de vérifier le comportement global de la population : quand les larves sont dans le courant, ils nagent de façon perpendiculaire. L’eau est moins laiteuse qu’hier. Pas de nourrissage aujourd’hui.

Jour 3

Aujourd’hui, l’eau est plus claire. A l’allumage du bac, on nourrit avec 10 gouttes de Liquizell.

Jour 4

Aujourd’hui on ne fait que de la surveillance. Si on a en mémoire la taille des larves à leur éclosion, on peut vérifier qu’elles ont légèrement grandies, elles n’ont que 4 jours, patience.

Jour 5

Aujourd’hui on nourrit avec de la spiruline, ce sont des pastilles achetés en pharmacie, bien moins cher que sur internet. Nous prenons une pastille qu’on écrase et qu’on mélange à de l’eau pure, le mélange aura un aspect vert foncée, on récupère le mélange à l’aide d’une seringue et on y met 30 gouttes dans le bac.

Jour 6

Jour de repos, on observe les larves brouter les algues présentent sur les surfaces des vitres.

Jour 7

Une semaine est passé, et vous devriez voir une nette croissance des zoés. Mais rien n’est gagné car ils pourraient très bien mourir une semaine après… Les larves doivent passer par toutes les étapes de la croissance larvaire pour pouvoir rester en vie. Ce jour est également un jour de repos.

Jour 8

Aujourd’hui, on nourrit avec 20 gouttes de Liquizell.

Jour 9

Jours de repos.

Jour 10

On nourrit avec 15 gouttes de Liquizell.

Jour 11

Jour de repos. Si vous regardez de près, vous pourrez voir une excroissance le long du corps des zoés, ressemblant à une minuscule « saucisse » sur la sortie intestinale. Ce n’est en aucun cas, un ver ou un parasite. Cela correspond à un développement normal, qui indique une digestion saine et une bonne alimentation des petites.

Excroissance le long du corps des zoés japonica

Excroissance le long du corps des zoés

Jour 12

Jour de repos. L’eau devrait avoir une couleur verdâtre et les larves devraient nager vigoureusement dans l’eau.

Jour 13

Nous répétons l’alimentation à la spiruline.

Jour 14

Les larves ont une couleur rouge/brunâtre.

Couleur des larves japonica

Couleur rouge/brûnatre des larves

Jour 15

Aujourd’hui nous remplaçons 1/3 du volume d’eau (13). Nous aspirons l’eau et la laissons couler dans un seau de 20L. Nous utilisons un tamis à artémia au niveau de l’aspiration de façon à ne pas aspirer de petits, le tube d’aspiration est placé dans un coin du bac où il y a le moins de zoés afin d’éviter leur aspiration. Le diamètre du tuyau ne doit pas dépasser 8mm afin que l’aspiration ne soit pas trop forte et pour que les larves ne puissent pas s’échapper du tamis à Artemia. Puis nous vidons le seau et le remplissons d’eau fraiche avec une température identique.

On verse un demi-kilo de sel dans le seau puis on mélange vigoureusement de façon à ce que le sel soit complètement dissout. On verse le contenu du seau dans le bac. On nourrit avec 20 gouttes de Liquizell.

Explications

(13) Nous avons effectué plusieurs portées sans changement d’eau, mais il est clair qu’il est mieux d’en faire. Par contre le changement d’eau quotidien a fait beaucoup plus de mal que de bien.

Jour 16

Jour de repos.

Jour 17

Jour de repos. La plupart des zoés sont près du sol et grignotent les algues qui se sont déposés au fond du bac.

Jour 18

Nourrir avec de la spiruline. Cependant si l’eau était fortement verdâtre, il ne faut plus nourrir (14).

Explications

(14) Chez nous, l’aspect verdâtre n’est pas constant. Parfois, le lendemain tout redevient clair et parfois l’aspect verdâtre peux durer plusieurs jours. C’est un type de phytoplancton qui se développe permettant d’alimenter le bac de zoés. Mais il faut veiller à ce que ce phytoplancton ne croît pas trop vite et recouvre la lumière, car nous avons déjà eu de mauvaises expériences quand c’était le cas.

Jour 19

Jour de repos.

Jour 20

Jour de repos. Vous devriez observer les larves qui ont grandi. Celle-ci commence à se comporter comme des crevettes, mais cela ne dure pas longtemps. Elles nagent tantôt comme des crevettes, tantôt comme des larves.

Jour 21

Nourissez avec 20 gouttes de Liquizell si l’eau est claire.

Jour 22 et 23

Jour de repos.

Jour 24

Nourrir avec un peu de spiruline si l’eau est claire

Jour 25

Jour de Repos. Les premières crevettes ayant passé les différents stades larvaires doivent être visibles. Mais il faut bien les chercher, elles ont tendance à se trouver au niveau des joints en silicone ou des parois latérales où se trouve d’épaisse couche d’algues.

Larves visibles japonica

Les larves sont visibles

Elles sont complètement transparentes, après le dernier stade larvaire, elles perdent leur couleur rouge/ brun. Il y a assez de nourriture dans le bac, il est inutile de nourrir plus.

Lorsque les crevettes ont terminé leur transformation, elles nagent très rapidement d’un endroit à un autre.

Jour 26

Lorsque l’eau est claire, ajouter 15 gouttes de Liquizell.

Jour 27

Jour de repos.

Jour 28

Faire un changement d’un 1/3 du volume d’eau.

Jour 29, 30, 31, 32

Jours de repos.

Jour 33

A ce niveau, presque toute les larves ont dû terminer leur transformation, cependant il y a toujours quelques retardataires.

Jour 34 à 43

Jours de repos.

Jour 44

Le jour est venu aux jeunes crevettes de retourner en eau douce. Vous pouvez les placer directement dans l’eau douce mais pour plus de sécurité il vaut vieux les acclimater en ajoutant pendant une heure, 50% d’eau de l’aquarium dont lequel elles seront intégrées.

Retour en eau douce des jeunes crevettes japonica

Retour en eau douce des jeunes crevettes

Et vous, quelles méthodes utilisez-vous pour la reproduction de cette espèce ?

N'hésitez pas à partager et à réagir !

JinhGabin
JinhGabin il y a 4 mois
Voir les sources

Comment reproduire et élever des japonicas ?

Une des difficultés majeures de la reproduction de japonica est lié au fait que les zoés ont besoin d'un passage en eau salée. En effet, la japonica fait partie des espèces amphidromes (qui migrent des eaux fluviales vers la mer plusieurs fois dans leur vie et inversement). L’éclosion des œufs s’effectue en eau douce mais la croissance des zoés doit être faite en eau salée.

En savoir plus

Pour en savoir plus, vous pouvez lire l'article Caridina Multidentata : la petite star japonaise et vous orienter vers sa fiche de maintenance.

Ceci peut vous intéresser

Voir les articles "faune"
Cet article peut constituer un point de vue propre à son auteur. Veillez à vérifier par vous même l'exactitude, la véracité ou la complétude des informations qui y apparaissent.

4 commentaires

NakMuay
NakMuay
Au top @JinhGabin , merci !
JinhGabin
JinhGabin
Pas de soucis
Pierredu021
Pierredu021
Je vais m'essayer lorsque mes petites auront des oeufs :) Je vous partagerais mon expérience :)
NakMuay
NakMuay
Des news ? ;) Je suis en train de tester plusieurs méthodes ;)
Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme
Anonyme